top of page
  • Photo du rédacteurFrancoise Tissier

Comment retrouver du sens grâce à la méditation

Dernière mise à jour : 28 avr.


tu es la vie

Quête de sens, perte de sens.. Et si les réponses venaient d’elles-mêmes !


Quand les choses ne se passent pas comme nous voulons, suivant notre logique, nous pensons que la vie n’a aucun sens .

Alors nous y cherchons un sens qui soit cohérent pour nous, cohérent à nos attentes, à nos désirs, en accord avec ce que nous pensons qu’il devrait être .


Quand nous nous ennuyons dans une routine, nous pensons que notre vie est vide de sens et nous aimerions bien la remplir .

Alors, nous nous tournons vers le «faire» et «l’avoir» , parfois même de manière compulsive afin qu’elle corresponde à l’image, souvent fantasmée, que nous nous en faisons.


Mais qu’est ce qu’une vie qui a du sens ? Une vie sans souffrance, une vie tournée vers l’autre...

 Qu’est ce qu’une vie pleine de sens ? Une vie dans laquelle tout nous réussi, une vie non ordinaire, une vie riche d’aventure ...

Les réponses à ces questions sont, bien entendu, propre à chacun.


Seulement voilà, bien souvent, dans nos recherches nous nous plaçons au centre de celles-ci .


Mais en y regardant de plus près, est-il véritablement nécessaire de vouloir y trouver ou y donner un sens ?

Pourquoi cette recherche ? Pour se sentir soulager, rassurer, dédouaner... Est-ce le bon chemin pour y parvenir ?

Ne serait ce pas encore un subterfuge de l’ego qui, à travers son «vouloir», sa recherche dans l’extra-ordinaire qu’il soit matériel ou spirituel, dans les plaisirs ou autres... nous illusionne ?


Ego qui a peur que sa vie lui échappe

Ego qui a peur de passer à coté de sa vie

Ego qui a peur d’être moins bien que les autres

Ego qui se croit inutile voir insignifiant

Ego qui croit qu’il faut faire des trucs extraordinaires pour exister

Ego qui juge en fonction de ce que la vie devrait être ou ne pas être

Ego qui juge de ce que la vie devrait lui apporter ou ne pas lui apporter

Ego qui accuse la vie de sa souffrance

Ego qui s’enferme ainsi lui même


Il nous fait croire que si ça se passe comme ça, que si j’ai ceci, si je fais cela ou qu’ une fois qu’il aura les réponses qu’il attend tout ira mieux et que tout fera sens .


Vous remarquerez d’ailleurs au passage que l’ego se place tantôt comme accusateur tantôt comme victime.

Passant aisément de «la» vie à «ma» vie au gré des situations, des moments et de ses humeurs, s’appropriant ainsi la Vie.


Mais est ce une finalité en soi? Pendant que nous cherchons, ne passons nous pas tout simplement à coté de l’essentiel?


La Vie, par essence, «est» et ceci indépendamment de toute volonté, de tous désirs, de toutes attentes, de toutes peurs.


Elle n’attend pas qu’on lui trouve un sens ou lui donne un sens.


Elle prend sens d’elle même, à chaque instant, à travers chaque pensée, chaque parole, chaque geste pour peu qu’on lâche prise, qu’on la laisse s’exprimer au-delà de tous jugements, de tous contrôles .


La Vie est libre. Elle est, elle était et elle sera .


Perte de sens, quête de sens ….Et si les réponses venaient d’elles-mêmes !


Pourquoi ne pas essayer d’arrêter de vouloir donner ou trouver, à tout prix, un sens à la vie, du sens à sa vie…


Emprunter le chemin de la méditation !


Tourner vous vers l’intérieur, détachez vous de votre ego et élargissez votre vision, observez .


Laisser faire, et paradoxalement, la vie fera sens d’elle même, au-delà de toute volonté de recherche !


Ouvrez vous à ce vaste champs d’expérience qu’elle nous propose, ouvrez vous à sa richesse .


Revenir aux choses simples. Être confiant.


Ouvrir grands les yeux, ouvrir grand le cœur, lâcher prise et accueillir et se laisser traverser par la vie.


Simplement s’éveiller à ce que nous sommes, à la Vie elle-même.


Et de là se sentir joyeusement libre et paisible !





40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page